© 2019 By Alioune Diagne.

Exposition du 29 octobre au 29 novembre 2019

80 rue de Turenne, Paris 3e

Artiste sénégalo-français né en 1985 à Faitick, Alioune Diagne est le créateur du mouvement artistique du figuro-abstro. Initié en 2013, à la suite d’un événement familial douloureux, ce mouvement artistique a permis à Alioune Diagne d’exprimer ses émotions sur la toile, en les mêlant à des sujets très identifiables qui lui tiennent à cœur.

 

"Construire une image figurative à partir d’éléments abstraits.

Voilà ce à quoi est voué le figuro-abstro". 

 

C’est en cherchant à exprimer ses émotions librement qu’Alioune Diagne comprend qu’il doit  s’émanciper du détail. Il découvre alors le pouvoir créatif libérateur de la forme abstraite et de la couleur. Personnalité calme et responsable, il a néanmoins besoin de maîtrise sur sa création. Le contrôle du geste et la spontanéité s’allient alors au cœur de la forme et créent une image. Afin de transmettre un message, il doit pouvoir lui donner vie. Le figuro étant ce qui structure, c’est l’abstro, dans sa spontanéité, qui donne la vie.

La couleur se veut être l’expression pure de l’émotion d’Alioune Diagne au moment de la création. Il la traite de manière totalement libre : choix irréfléchi, étalage machinal, juxtaposition anarchique, apparition, recouvrement… Tout comme les émotions, la couleur est vivante dans les œuvres d’Alioune Diagne. Révélée, camouflée, structurée par les formes, elle habite, illumine et fait vibrer chacune de ses toiles. Les signes qui composent les toiles, nourris de couleurs et écrits inconsciemment, construisent et déconstruisent l’image, appellent une émotion, révèlent un visage ou un regard lorsque l’on s’éloigne, et le fait disparaître dès lors que l’on se rapproche. Aucun vide n’est toléré. Ce qui semble vide n’est autre qu’un espace, une respiration nécessaire. La saturation d’éléments sur certaines œuvres oblige Alioune Diagne à libérer des espaces sur d’autres. Il cherche toujours la pause afin de conserver une certaine maîtrise. Se détacher de son travail, prendre du recul est essentiel pour lui permettre d’avancer sans se laisser submerger.

 

Les couleurs du fond, comme la forme de l’image sont valorisées par le travail des signes et de la couleur en surface. Le tableau est multidimensionnel ce qui lui donne cette profondeur et cette vie incroyables. Les différentes dimensions ainsi créées trouvent écho dans la lecture plurielle qui peut être faite de l’œuvre. Chacune des étapes de réalisation détermine un niveau de lecture de l’œuvre finie.

 

Au travers de ses œuvres, Alioune Diagne montre l’Histoire, la réalité des comportements, l’innocence des enfants, ce qu’ils apprennent et ce qu’ils vivent. La dimension libre de sa pratique lui permet de créer des œuvres profondément personnelles, parfois même autobiographiques. Il est aisé de voir les œuvres pour lesquelles il s’investit fortement sur le plan émotionnel. D’autres seront davantage spontanées, recherchées dans les effets visuels et de matière qui servent le sujet et lui permettent de se l’approprier. Artiste à la fois sensible et perfectionniste, Alioune Diagne alterne entre œuvres très émotionnelles et œuvres de recherche picturale et plastique. 

 

Quoi qu’il en soit, on retrouve toujours une part importante de lui dans ses tableaux. Son histoire, et celle de l’Afrique, est ce qui l’aide à retranscrire ses émotions sur le tableau, elle lui sert de base de représentation. C’est à son parcours, aux gens qui ont peuplé et peuplent sa vie qu’il se rattache pour transmettre ses émotions et ses messages. Il considère ses signes inconscients comme un langage universel qui raconte les histoires et les personnages qu’il peint. Ainsi, grâce son art, Alioune Diagne se raconte, raconte son pays, raconte ce qu’il voit, ce qu’il ressent et permet à celui qui regarde de se le raconter à son tour, selon ses propres PERCEPTIONS.

 

Cette exposition, réclamée depuis longtemps par tous ceux qui suivent l’évolution de son travail, permet de faire l’expérience de l’œuvre d’Alioune Diagne. Il est indispensable de faire face à ses  toiles pour en saisir la finesse de la composition.

Soutenue par We Art Partners

Parrainée par la République du Sénégal et son Ambassade en France